Welcome to the jungle!

Bon, c’est pas vraiment encore la jungle mais c’est clairement sa loi qui règne ici! On est en fait dans le « bush », la brousse africaine. Dans mon souvenir de l’émission Au royaume des animaux les choses étaient différentes. Les félins pouvaient courir après leur proie sur de longues distances, sans rencontrer d’obstacles. Ici, c’est plein de buissons où les animaux peuvent se cacher et c’est beaucoup plus vert aussi.

On arrive en après-midi à notre lodge, petit hotel en plein milieu de la brousse et super bien aménagé.

En fait, c’est un endroit complètement paradisiaque. Les impalas et phacochères viennent boire au bout de la piscine! Aucune clôture ne nous protège contre les animaux sauvages donc interdiction de sortir de nos habitations la nuit.

Quelle surprise de découvrir, après avoir traversé la moitié de la planète, que le couple dans la chambre d’à côté vient de St-Marc-sur-le-Richelieu. Très sympathique, on passera les 2 prochains jours ensemble.

À 16h, on part pour un safari dans notre super camion!

On a un conducteur/guide et un pisteur, assis sur le banc en avant. Des vrais pros! Contre toute attente, ils ne sont pas armés. Ils nous expliquent que nous devons rester en tout temps dans le camion et ne pas nous lever debout. Pas pour nous protéger mais pour éviter que les animaux ne prennent la fuite… Les animaux sauvages ont une peur absolue de l’être humain. Des milliers d’années de chasse leur ont inculqué le réflexe de se sauver dès qu’une forme humaine pointe son nez. Par contre ici, les animaux ne voient que l’animal « camion », même si on est dedans, et celui ci ne les chasse pas.

Notre guide nous amène à un endroit où ils ont vu des lions ce matin. A notre grande joie, ils sont encore là! Il y a quatre femelles et deux mâles.

Ils restent couchés la majeure partie de la journée à cause de la chaleur et commencent à chasser en fin de journée. On les observe un peu et on repart!

Environ une heure plus tard, nos guides sont informés par radio que les lions ont été aperçus en marche vers leur chasse de la soirée. On retourne les retrouver! Il fait noir et on doit utiliser un spot pour les voir. Ça ne semble absolument pas les déranger.

À un certain moment, un groupe d’impalas passe en courant devant nous, une lionne à leur trousse. Raté, elle n’a pas pu en attraper un! Maintenant, les impalas savent que les lions sont dans le coin. Ils s’échangent des cris pour s’avertir de leur présence, la tâche va devenir très difficile pour les lions.

Pour une raison étrange, dans le courant de la soirée, les lions vont décider de marquer leur territoire là où est notre hôtel. Ils sont à environ 1000 pieds de nos chambres et on les entendra rugir une bonne partie de la nuit. Ils font ça pour faire savoir aux autres lions que la place est prise. Selon notre guide, ils sont probablement passés devant nos chambres pendant la nuit.

Éléphants vs lions

Les lions, particulièrement les mâles, sont plutôt fainéants. Ils dorment toute la journée et suivent les lionnes qui chassent pour eux et mangent avant tout le monde, même les lionceaux. On fait appel à eux pour chasser les plus gros animaux seulement.

Pour moi les éléphants sont vraiment les rois de la jungle. Ils peuvent rapidement réduire un lion en pièces et ceux-ci le savent et se tiennent loin. Au matin d’une sortie, nous en avons croisé un en rut, qui était très curieux de faire la connaissance de notre guide.

Des étangs sont aménagés à quelques endroits sur le territoire et l’éléphant joue avec un tuyau de la pompe qu’il a déterré. Notez qu’on n’est pas au parc safari ici. C’est un éléphant complètement sauvage qui est venu nous voir et je peux vous dire que nos guides n’étaient pas trop gros dans leurs culottes.

Quelques minutes plus tard, le même éléphant secoue un arbre à Marula (fruit de base de la fameuse liqueur) juste devant nous!

Partout où ils passent, les éléphants font tout un ravage. Ils jettent les arbres par terre pour en manger les racines. On a dû se mettre à plusieurs pour dégager la route où un elephant s’était payé la traite.

Réflexions sur la vie

On ne peut pas vraiment faire un séjour de ce type, avec une telle proximité avec des animaux sauvages, sans en tirer des leçons bien personnelles. Voici donc les miennes :

1 – En fin de compte, la lionne chasse pour nourrir le lion-mâle-alpha pour qu’il soit fort et qu’il la protège des autres lions-mâle-alpha qui veulent la protéger.

2 – Chaque matin, la majorité des animaux voit le soleil se lever en se disant « Wow, je suis encore en vie! « . C’était probablement le cas pour l’homme il a quelques millénaires. On est vraiment passés à autre chose aujourd’hui et je me disais que c’est une bonne chose en regardant un troupeau d’impalas se faire attaquer par les lions.

3 – En rapport au point précédent, nous sommes tellement passés à autre chose qu’on est passés tout droit pour bien des choses. On est rendu à faire du faux exercice sur des machines pour compenser le temps qu’on passe à ne pas bouger devant nos écrans et pour dépenser les calories d’une bouffe dont on connaît à peine l’origine. L’Afrique nous reconnecte directement avec l’essentiel et l’animal en nous. C’est fou comme ça fait du bien!

Le parc Kruger

Ce parc, qui a la superficie de la Belgique (20 000 km2) a été créé il y a 125 ans pour protéger les animaux. On y retrouve des milliers d’éléphants, des centaines de lions et toute la diversité de la faune africaine. Il est traversé par une route de plus de 400 km où les touristes circulent librement. Interdit de sortir de la voiture et aucun contact avec les animaux n’est permis.

On y a vu un troupeau d’une centaine d’éléphants longeant la route.

On n’a qu’à rouler quelques kilomètres pour en trouver, ou bien ce sont eux qui nous trouvent.

Au cours des jours passés à l’intérieur ou près du parc, nous ferons 4 sorties avec guides en jeep et une à 5h du matin à pieds dans la brousse. Voici quelques unes de nos photos. A la semaine prochaine pour la suite!

Publicités

Publié par

masabbatique

Entrepreneur techno, adepte de technologies et de voyages. Je détaille ici les expériences vécues lors de mon année sabbatique débutée en mars 2016.

3 réflexions au sujet de “Welcome to the jungle!”

  1. Tu me donne tellement le gout de vivre ça ce trip là que tu peux etre certain que je vais montrer ça a mon homme, merci pour ce beau partage quel belle plume que tu as.
    Beau bonjour à toi et ta douce xxx

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s